Après une carrière de cameraman indépendant où il fait le tour du monde en se spécialisant dans le film d’aventure, Bruno Sevaistre fait partie de l’équipe qui crée la société 2p2l, dont les débuts sont remarqués par le documentaire “Les Yeux dans les Bleus” réalisé durant la coupe du monde de football en 1998.

 

Directeur artistique de 2p2l, Bruno est à l’origine de nombreux projets qui feront la griffe de la société comme “C'est Ouvert le Samedi” ou “Mon Nulle Part Ailleurs”. Durant 3 ans, il se consacre à la réalisation de “À la Clairefontaine” (16 x 26 min, Canal+), la série documentaire qui retrace le parcours de jeunes apprentis footballeurs à l’INF Clairefontaine.

 

En 2003, il crée L’éolienne, sa propre société de production qu’il envisage comme un espace de liberté, d’indépendance et de création. Durant dix ans, il y produit ses propres documentaires et développe son sens créatif dans la production de films institutionnels et musicaux.

Il collabore ainsi avec plusieurs artistes de la chanson française comme Charles Aznavour, Etienne Daho, Vincent Delerm, Thomas Fersen, Keren Ann, Jacques Higelin, Vanessa Paradis, Alain Souchon ou encore Renaud pour lesquels il signe vidéoclips, captations de concerts, making of d'album ou campagnes publicitaires.

 
Auteur-réalisateur, Bruno signe de nombreux documentaires pour les grandes chaînes de télévision françaises, dans des univers aussi variés que la gastronomie : “Alain Ducasse au PLaza Athénée” (4 x 26', Arte), Jean-François Piège, Histoires de cuisine (90', France 5); le sport: “A l'école du Rugby” (4 x 60', France 4), “A l'école des pilotes de course” (4 x 60', France 4), la musique : “Vincent Delerm, à un détail près” (52', France 5), “Keren Ann, le journal d'Alice” (52', France 4), la police scientifique : “Quand la science enquête” (90', France 3), “La preuve par le sang” (52', France 5); le spectacle : “Bienvenue au Cabaret” (90', France 5), “Roméo et Juliette” (120', France 2), le film d'archives: “Nungesser, le corsaire de l’aviation” (52’, RMC découverte), “Eddie Barclay, le roi du showbiz” (52’, Arte), etc...

 
Aujourd’hui, de grandes marques font appel à lui pour révéler les secrets d'une personnalité (Total avec Romain Grosjean), faire connaître une institution (Assemblée nationale) ou promouvoir un spectacle (Stage Entertainment).

 

Sa caméra est toujours respectueuse, muette et réactive avec cette volonté permanente de révéler la beauté du réel en plaçant l’humain au cœur de chaque histoire qu’il raconte.